Le site de Cornillon servit d’habitat dès la plus haute antiquité. Du néolithique final au début de notre ère, différentes peuplades pastorales et agricoles se succèdent. Les derniers celto-ligures, dominés par les Grecs de Massalia, appellent les Romains à leur rescousse. Après maintes invasions, le terroir de Cornillon devient propriété des comtes de Provence puis est rattaché à l’archevêché d’Arles. L’arrivée des moines de Montmajour (11e siècle) donne un élan de prospérité : on édifie une église et des chapelles, l’agriculture se développe, surtout avec l’assèchement des marais environnants. Les Cornillonnais deviennent Français en 1481.


FrançaisFrançaisEnglishEnglish Tournages de filmsNuméros utilesMarchés publicsPlan du siteMentions légales